Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr
 
biker06 est support
de la LRLN

51181562 p
/ / /
UNE RIVALITE HISTORIQUE, UNE CULTURE DIFFERENTE

LA HAINE ENTRE MARSEILLAIS ET NICOIS

 

Suite aux incidents qui se sont passés au match Nice-Marseille, il est bien évident que l’ont ne peut pas cautionner les actes de violences et les débordements que cela a engendré.  Mais contrairement aux médias sportifs (journaux et télévisions) il faut rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar. Les joueurs Marseillais, n’ont pas arrêté de provoquer les ultras niçois tout le long du match par des doigts et des bras d’honneurs. Comme tout bon supporters, pendant un match on chante et on chambre l’adversaire, c’est de bonne guerre comme on dit ! Les joueurs de l’OM n’avaient pas à aller provoquer les supporters. Par leur comportement, ils ont engendré les incidents…. Mais le mal est bien plus profond et ne se limite pas à une guéguérre entre club de foot. Alors pourquoi tant de haine entre Marseillais et Niçois ?

La rivalité entre les deux villes prend ses racines dans l'Histoire. Il ne faut pas oublier que Nice est française que depuis 1860 et l’est du comté en 1947 et que la Provence, et donc Marseille, s'est souvent alliée avec la France pour entrer dans le comté niçois.

Nice est le premier port de la maison de Savoie et trouve sa prospérité en commerçant avec Turin. Marseille, elle, oriente ses marchés vers la France. Les cités se retrouvent désormais dans des camps opposés. Pendant près de quatre cents ans, du XVe au XIXe siècle, l'histoire de Nice et de Marseille est marquée par les guerres entre la Savoie et la France, qui s'envahissent à tour de rôle. Ensuite à partir de 1860, la rivalité se place davantage sur un plan administratif, géographique, ou encore démographique. Marseille est plus peuplée que Nice. Elle est mieux considérée depuis Paris. Par conséquent, les installations d'équipement et les investissements en général vont se faire en priorité vers Marseille. D'ou la frustration des niçois. Même si l'activité économique des villes est différente, les commerçants marseillais ont peur que Nice ne redevienne une concurrente économique. Ils mettent donc des bâtons dans les roues au développement de l'équipement ferroviaire entre Nice et Marseille, en retardant notamment le doublement de la voie et en empêchant pendant longtemps la création de la ligne Meyrargues-Nice du train des Pignes, aujourd'hui détruite. Pendant la première Guerre mondiale, les trains de ravitaillement venant de Marseille et censés approvisionner la Côte d'Azur arrivent souvent vides. Les Niçois sont convaincus qu'ils sont vidés au bénéfice de la population marseillaise. La rivalité entre les deux villes se perpétuera ensuite comme une tradition. Elle est ancrée aujourd'hui dans les mentalités. Cette rivalité va bien au delà de l'animosité Gaston Defferre et Jacques Médecin. Le contexte est surtout aussi culturel. Les niçois ne sont pas Provençaux ni Occitans : au moyen âge, ils ont toujours été en guerre avec la région Marseillaise, durant l’époque révolutionnaire, la Convention des Colons marseillais, dirigea le comté de Nice et martyrisa ses habitants;  la lie de Marseille envahit Nice, la pilla, coupa des têtes, les planta sur des piques et obligea les passants à les embrasser. Les Marseillais installèrent la guillotine à Nice, fusillèrent les résistants Barbets et soumirent les niçois aux pires lois. Les familles niçoises de souche gardent le souvenir de leurs morts inscrit sur les tombes et tombés au non de la liberté contre la barbarie de l'envahisseur....

Pour son avenir économique Nice doit absolument sortir de cette région PACA qui est une grave erreur culturelle. L’endettement de la région Marseillaise continue de ponctionner sur la riche et prospère région niçoise. Ne laissons pas celle ci continuer à récupérer le fruit de notre travail. Nous devons construire notre avenir avec la Ligurie / Piémont qui ne pourra se faire qu’en dehors de la PACA dominée par Marseille. Quant à Paris, les niçois connaissent depuis trop longtemps sa stratégie vis-à-vis des niçois. Nous sommes passés du bouclier aux frontières à la pompe à fric ! La prospérité économique et les liens culturels du Pays de Nice ont toujours été tournés vers le piémont, et non vers la Provence, et pour cause ! La longue histoire de Nice le démontre de façon éclatante ! Une leçon est à tirer de tout cela, alors que nous vivons dans une époque gangrenée par la désinformation, l'à peu-près, les apparences et le mensonge: les niçois doivent impérativement réapprendre leur histoire, qui fut volontairement occultée et falsifiée, afin d’éradiquer de leur ville ceux qui se déguisent en niçois (Estrosi/Chiotti) pour mieux détruire l’identité niçoise.

UNE RIVALITE HISTORIQUE, UNE CULTURE DIFFERENTE
biker06