Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr

 

biker06 est support
de la LRLN

51181562 p

4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 20:55

 
Lu-Rauba-Capeu.jpgJe souhaite que cet article vous permette de découvrir les traditions musicales du pays niçois, la richesse des coutumes locales de ce comté de Nice, ainsi que les liens culturels très forts avec les régions transalpines toutes proches. Notre culture a toujours été tourné vers l'Italie. La grande diversité de notre musique trouve une explication dans les particularités géographiques du comté (qui s’étend du bord de mer à la haute montagne, en passant par le moyen pays) et dans son histoire tumultueuse : présence grecque puis romaine avant l’ère contemporaine. La chanson contemporaine en niçois est toujours très vivante et les créations sont nombreuses, aux airs et chansons du répertoire traditionnel du comté de Nice, avec une ouverture vers le Piémont. La musique traditionnelle instrumentale est souvent composee d'un trio majeur: fifre-tambour-grosse caisse parfois aussi par la vespa sur le littoral du comté nissart (vespa tradution la guépe est un instrument à percussion fabriqués à partir de cougourdouns aux formes cocasses).

chants_polyphoniques_VIDEOTHUMB.pngLa danse représentative du comté est la farandole niçoise, dansée dans le comté sur un pas très libre. Les danseurs se tiennent par la main, et marquent chaque temps par des sautillements: temps forts sur un pied, alternativement gauche puis droit, l’autre étant levé; temps faible à pieds joints. Elle est conduite par l’abbat-mage, qui tient dans sa main libre la hallebarde enrubanée.
La farandole niçoise a voyagé, et c'est meme exporté vers la Bretagne, apportée là-bas par les soldats des guerres de l’Empire, où elle est devenue war an daol, littéralement « sur la table » ! Il en est de même pour la monferrina piémontaise, qui, ayant suivi des chemins identiques, se retrouve en Centre Bretagne sous le nom de « danse montfarine » ou « danse de la farine » !

Voici  donc quelques groupes populaire de la region niçoise qui melangent chants Polyphoniques, Reggae et Rap à la Nissarde.

 

Le premier est Nux Vomica, une bande de pote originaire du quartier de Saint Roch à Nice . Se rapporte souvent à la culture populaire de Nice. Leur musique peut contenir des paroles en niçois (nissart) ou en français.

 

 

 

 

Melange de reggae et de chants polyphoniques (le clip montre des images du comté de Nice) Vers la fin du film , nous ne sommes pas en Corse , mais bien dans le Pays Nicois et les chants ne sont pas Corse, mais Niçois. Ca ressemble beaucoup ...

 

Nux Vomica chanson des supporteurs de Nice

 

Louis Pastorelli dit Gigi de Nissa est un auteur, compositeur qui rend un hommage aux compositeurs populaires comme à un répertoire oral véhiculant l'envie de prôner les idées d'humanité, de convivialité et de liberté.

 

Le Corou de Berra est un ensemble professionnel de chant polyphonique Niçois.  Le groupe a produit 11 CD, des centaines de concerts, des recherches et diverses collaborations artistiques, dont Antonella Ruggiero, Francis Cabrel, André Ceccarelli, Gianmaria Testa, le compositeur Etienne Perruchon

Lu Rauba Capèu est un groupe de musique du pays niçois, inspiré du nom du lieu côtier Rauba Capèu, littéralement « Qui vole les chapeaux », ainsi nommé en raison de son vent qui décoiffe. Le groupe est né de la rencontre des frères Sylvain et Renaud Casagrande, accordéonistes, chanteurs.


 

Chants et danses Nissardes

Stoufa Gari est un choeur des vallées niçoises, né de l'amitié de sept jeunes et de leur passion pour la polyphonie.


1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 09:04

 

JUIN-2013-0183.JPG Vous allez me dire une fête de plus à Nice qui n'est pas une tradition locale. C'est vrai ! Mais ce n'est pas vraiment une fête, c'est plutôt un rituel divinatoire fait par une communauté assez bien représenté dans mon département, ici, en l'occurrence les brésiliens. Mais cette année le printemps a décidé d’être pourri jusqu’au bout alors la baie de Nice ne ressemblait pas vraiment à la Baie de Rio de Janeiro et la grande bleue d’habitude si belle ressemblait plutôt à la mer du nord et la grisaille qui c’est de nouveau installé !

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE


29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 06:55

 JUIN-2013-8307.JPG

Pour la seconde année consécutive une foule immense et diverse se réunit sur la plage de l'opéra à Nice pour honorer sous une forme devenue syncrétique l’orixa Yémanja, devenue patronne du Brésil tout entier. Toute la communauté Brésilienne de la région, fervents croyants de différentes confessions, touristes tant brésiliens qu’étrangers, hommes et femmes de toutes origines, jeunes et vieux de toute classe sociale ; tous se rassemblent sur la place Masséna pour un grand cortège coloré et très festif.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE