Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr

 

biker06 est support
de la LRLN

51181562 p

24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 11:15

 

PHOTOS-2013-0208.JPG

Fêter un changement de saison bénéfique est une tradition bien ancrée dans nombre de sociétés humaines, quelque soit le lieu et l’époque. La précocité du printemps niçois a encouragé la multiplication des fêtes populaires à cette occasion. Ces fêtes sont connues sous le nom niçois de "festin", improprement et directement transposé en français. Un festin niçois n’est pas un banquet donnant lieu à d’abondantes ripailles. C’est plutôt l’occasion d’un ensemble de réjouissances simples, comportant un "pique-nique", des danses et des jeux, souvent précédés d’une manifestation religieuse autour de la chapelle du saint protecteur du quartier. Ces Festins étaient échelonnés selon un calendrier précis: les festins de Carême et les Mai en forment l’essentiel, mais d’autres s’y ajoutèrent.

CLIQUEZ SUR LA PHOTOS POUR CONTINUER L'ARTICLE


20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 21:11

AVRIL2012-0015.JPG Nissa estounanta, sourprenenta, insoulita vous direz un vieux nissart ! Nice insolite, Nice insoupçonnée…Oui, Nice surprenante. Même pour moi qui suis de souche. Au cœur de la vieille Ville ou bien de ses quartiers "belle époque" qui semble bloquée dans les méandres du temps. Chaque rue, chaque avenue, chaque boulevard est un livre d'histoire vivant qu'il faut savoir déchiffrer ... Des boulets de canon semés sur les façades, une chapelle perchée au premier étage d'un immeuble, une divinité armée d'un fil à plomb, la fenêtre par laquelle s'évada Spaggiari, des villas mauresques, une maison lilliputienne, un cloître voyageur, des palais en tous genres, une brasserie dans un music-hall, une meringue africaine... Les curiosités et les secrets de Nice n'ont pas fini de nous surprendre. Commençons par la meringue !

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE


17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 20:07

 PHOTOS-2013-0105.JPG

Fête issue de lointaines réminiscences païennes, lorsque le retour du Printemps était honoré dans l'ensemble des villes et villages qui bordent la Méditerranée, à Nice, et en Ligurie, on dressait l'arbre de Mai et, la journée durant, la foule « tournait le Mai », c'est-à-dire dansait autour d'un tronc d'arbre couronné de fleurs et orné de longs rubans multicolores. La fête se déroulait sur les places des villages, devant le Palais Royal à Nice. L'un des « festins de Mai » les plus grandioses se déroula en 1821, lors de la visite des souverains sardes à Nice. Victor Emmanuel Ier et son épouse assistèrent, confortablement installés dans une loge dressée pour la circonstance, à une gigantesque parade où défilèrent et dansèrent plusieurs dizaines de jeunes niçoises toutes vêtues de blanc.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE