Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr

 

biker06 est support
de la LRLN

51181562 p

20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 11:46

PARMIS LES MUSEES DE LA MOTO EN FRANCE ET PLUS SPECIFIQUEMENT SUR LES MARQUES AMERICAINES, VOICI LE MUSEE BASTER PRES DE CLERMONT FERRAND:

POUR VOIR LA SUITE DU REPORTAGE CLIQUEZ SUR LA PHOTO.

17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 16:03

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR VOIR LE REPORTAGE DE LA BIKE WEEK DE DAYTONA 2007

 

TOUTES LES PHOTOS ENVOYES PAR CLOCLO & MOMO AVEC LES NOUVELLES BIKES ET TRIKES DE LA STATION BALNEAIRE LA PLUS FUN.

17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 12:19

Si très peu de films de motards sont sortis en France sur les grands écrans ou bien en vidéo/dvd, le genre connu sont heure de gloire dans les années 60 aux Etats-Unis âpres la nomination du film Easy Rider au festival de Cannes et cela bien après l'avènement du film l'équipée sauvage avec Marlon Brando.

 

Il faut dire que les productions de ces films à petits budget de série Z qui ont inondé le marché américains présentaient toujours la même histoire des « Bad bikers » contre l'ordre établie.

 

 

 

 Donc ! Pas de quoi les traduire en version Française qui n'aurait intéressé peu de monde sur notre territoire  continuant à préféré  Jacquou le croquant et Arsène Lupin ou les compagnons de Jéhu.

 

 

 

 

 

En France, nous n'étions pas prêts à voir ces westerns modernes ou la moto remplaçait le cheval et se traduisait par liberté et « outlaw ». Pourtant de nombreux films ont récupéré le cheval d'acier comme un phénomène de mode et d'expression de la société.

 

On va donc, détailler les films en version française qui sont sorti dans notre métropole sous un support quelconque et qui ont comme sujet la moto et surtout Harley Davidson.

 

 

 

 

 

Avec plus ou moins des acteurs connu ou inconnu du grand public frenchie car, si Marlon Brando  eu une carrière remarquable, un film comme Harley Davidson et Marlboro Man cassa la carrière de Mickey Rourke et ,Peter Fonda joua beaucoup de 4eme rôles même si, son film fétiche Easy Rider connu la notoriété cela, reste un scenario très limité.

 

L'équipée Sauvage :

 

 

 

 

 

Une quarantaine de jeunes hommes habillés de blousons de cuir marqués d'une tête de mort, prennent la route sur leur moto. Suite à un vol, ils disparaissent jusqu'à une petite ville tranquille qu'ils vont occuper peu à peu jusqu'à la mettre complètement à sac.

 

The Wild One s'inspire de l'histoire véridique qui eut lieu en 1947 dans la petite ville californienne de Hollister, où des motards venus assister à une compétition sportive semèrent la discorde, et donnèrent une image du motard qui terrifiera l'Amérique. Laslo Benedek, de par ce film, a fortement contribué à la création de l'image du outlaw-bikers qui fascinera les jeunes motards jusqu'au milieu des années 70's.

Easy Rider :

 

 

 

 

 

Deux bikers s'offrent deux bécanes avec l'argent d'une vente de drogue. Ils décident de traverser les États-Unis à l'occasion du Mardi-Gras et de passer du bon temps. Mais quand ils rentrent en Floride, ils sont abattus par des chasseurs de canards. 

Easy Rider est un western moderne. Le scénario de Peter Fonda met en scène deux hommes à la limite du bien et du mal ; tandis que le décor comme la réalisation et l'histoire met l'accent sur un hymne à la liberté. Contrairement à l'équipée sauvage, Easy Rider revendique l'idée du outlaw marginal mais non violent ... Ce film amorce le passage du "outlaw hipster" des années 50's et 60's à celui de "outlaw beatnik" des années 70's.

Electra Glide in Blue :

 

 

 

 

 

Johnny Wintergreen est un simple flic de la brigade des motards qui aurait aimé devenir inspecteur à la criminelle. Refusant toute camaraderie, Johnny se borne à la solitude de l'Arizona et du règlement du code de la route ; il finira par trouver la mort sur la Highway , tué par une bande de hippies ... 

Harley Davidson et l'Homme aux Santiag :

 

 

 

 

 

Motards baroudeurs, Harley Davidson et Marlboro se retrouvent sur la route et décident de retourner au bar du Vieux, qu'ils fréquentaient étant jeunes. Mais celui-ci est menacé d'expulsion par un banquier véreux. Harley met au point l'attaque d'un fourgon blindé afin de payer le banquier avec son propre argent. 

Harley Davidson et l'Homme aux Santiags n'est pas à proprement parlé un film culte. Pourtant ce film est très proche des synopsis originels des 'bikers movies'. Un film mal considéré qui projette une des dernières images crédibles du monde des bikers indépendants, celle de l'attachement des outlaws envers leur famille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Angels on Wheels et Hell's Angels 69 :

 

Les impitoyables :

 

 

 

 

 

Pendant la bike week de Sturgis, un biker apprend que son pote à des problèmes avec les ploucs ou ils résident en Caroline. Il n'hésitera pas à faire les 2000 bornes pour venir en aide à son ami écologiste face à une population ignare.

Ce film assez simpliste, n'est pas désagréable du tout, les acteurs sont bons et le cadre qui se situe plutôt aux Everglades est magnifique. Ce film qui est sortie début 90 met en scène une mouvance de biker écolo face à la spéculation immobilière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Motorcycle Gang et Biker Force :  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stone Cold et Fixing the Shadow: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveaux Mousquetaires et Intervention Spéciale :

 

un navet de David Hasselhoff qui joue les chevaliers avec sa bande de justicier sur leur chevaux d'acier et qui justifie quelques scènes d'action brute. Le second film raconte la même histoire sauf, que cette fois ci les protagonistes sont des flics officiel chevauchant leurs Harley Davidson.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Motos de la violence & les rues de feu :

 

 Un autre Jack Nicholson et sa bande de motards qui s'en prend à d'innocent caisseux.

 

 

Hochelaga : 

 

Attention ! Chef d'oeuvre. Dommage que l'accent québécois du film  fasse quelques problèmes de compréhensions.

  

Il y a certes ! D'autres films mais, je vous ai parlé de ceux que je possède. Et si vous en connaissez d?autres en VF, il vous appartient de me le signaler dans les commentaires.

 

ICI : un listing de film en VO

 

On passera sur des films comme Torque, Biker boys, Motor Psycho, l'Ange Sauvage qui ne présente aucun intérêt.

 

 

 

 

 

 

Marc est un jeune delinquant, il commet des vols et fréquente les « trash party » Mais Marc ne se doute pas qu'il fait partie des plans de la bande des dark soul, une puissante organisation criminelle qui mène une guerre sanglante aux devil's soldiers.

 Une histoire Tiré  bien sur !  Des guerres de motards canadiens. Les acteurs sont excellents !! Et trop meconnu en France car leur accent très prononcé doit les desservir. 

 

 

Ellen, une chanteuse de rock, est kidnappée par Raven et ses motards. Son ancien amant, Tom Cody, arrive en ville pour la retrouver. Il réussit à la libérer. Furieux, Raven se lance à sa poursuite pour le tuer. A

 

 

 

 

Avec les rues de Feu Michael Paré avait tourné un excellent film qui malheureusement ne fera pas démarré sa carrière..

 2 films et 2 même histoire d'un flic qui infiltre des clubs de bikers 1% avec tout ce que cela comporte de risque. 2 films excellent avec Charlie Sheen et la sublime Linda Fiorentino  et le second avec Brian Bosworth et Lance Henriksen.

 Dans ces 2 films apparaissent les frères Busey qui seront des spécialistes des films de bikers de la fin des années 80. Apres la mort brutale de leur copains, 5 vétérans du Vietnam sur leur HD partent se venger à n?importe quel prix.

Pour le second opus une famille qui rejoint la Californie pour s'installer sont pris à parti par un gang de bikers psychopathes et criminel. Dans ces 2 films du début 90 on fait un retour sur le biker violent.

Des histoires simples de pompiste au chômage qui rejoint le gang, qui tombe amoureux de la femme du prez et l'autre opus, c'est 2 frères qui infiltrent les rangs de HAMC pour les utiliser comme couverture dans un hold-up. Nicholson à cette époque se verra proposer plusieurs de ces films et Sonny Barger jouera presque son propre rôle.

Electra Glide in Blue est le symbole du cinéma contestataire des années 70's. Ce film marque la fin de la 'contre culture' américaine. D'ailleurs Electra Glide in Blue est un film inclassable, car il ne reprend aucune des idées du cinéma biker, affublant la moto d'un rôle castrateur en lieu et place du rôle libérateur véhiculé par Easy Rider. La série Chips reprendra la thématique des Patrols.  

On peu citer des films comme Terminator, la Grande évasion, Coeur de Tonnerre, X Men3, une nuit en enfer et une multitude de X etc. etc... Ou la moto apparaît dans le film sans en être la vedette.