Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr

 

biker06 est support
de la LRLN

51181562 p

8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 10:39

L'histoire du tatouage est très difficile à connaitre avec exactitude, car même s'il s'agit d'une pratique ancestrale, on ne peut pas encore la définir avec certitude dans le temps.
Peu d'historiens se sont consacrés à sa recherche et à son évolution.

Toutefois, on peut situer les premiers tatoo pendant  la préhistoire. En effet, en 1991 a été découvert dans le piedmont le corps momifié d'un homme du néolithique ensevelit dans le glacier de Similaun, datant de 5300 av. J.-C. Il a été distingué sur lui la présence de petits signes très stylisés et schématiques.
Il est donc réellement difficile de situer précisément le début de cette pratique, ceci aussi bien d'un point de vue historique que géographique.
Mais, partout où le tatouage s'est manifesté il a contribué à marginaliser ses adeptes d'une certaine façon. Il servait à distinguer les classes sociales, à marquer le passage d'un état à un autre, à identifier les esclaves ou les
criminels...

 

 

 

C'est dans les peuples dits primitifs, et plus précisément en Polynésie (Îles Marquises, thaiti, Nouvelle-Zélande) que le tatouage s'est le plus développé. Il marquait généralement l'appartenance à un rang social élevé.

La pratique du tatouage dans ces cultures avait pour but de renforcer la fécondité et les liens avec le surnaturel et le sacré. En Polynésie, le baptême de l'enfant, c'est le tatouage. Pour être inscrit dans la communauté, le polynésien doit passé par des rites imposés par la tribu. C'est alors une cérémonie familiale et religieuse.

Le tatouage est aussi un rituel, il peut marquer l'entrée dans une communauté, comme par exemple pour les "Yakusas". Les Yakusas représentent la Triade la plus importante du Japon (environ 160 000 membres). Le nouveau membre a pour obligation de se faire tatouer. Les tatouages des Yakusa sont réputés pour être d'une grande richesse artistique, ce sont de véritables oeuvres d'art pouvant recouvrir le corps dans son intégralité.
Les motivations premières du tatouage  sont l'appartenance à un groupe et orner son corps d'une oeuvre qui prouve sa virilité. Par exemple pour les gangs de Los Angeles ou les MC de bikers, les couleurs de leurs clubs sont les tatouages les plus répandus.

Harley Davidson est la marque de motos, la plus tatoué sur les corps des bikers et marque la passion pour cette icône de l'Amérique dans le sens du mot liberté ou rebelle.

On ne verra pas non plus quelqu'un tatoué sur son bras « Ford ou Coca Cola » ici c'est une véritable philosophie du Harley spirit.

 

 

 

 

Le tatouage aux USA serait arrivé d'Asie (toujours par le détroit de Beijing) entre 3000 et 1500 av. JC. Il était très répandu sur toute l'Amérique surtout chez les Native(Indiens).
Il semblerait qu'il y a 2000 ans av JC, le tatouage et la peinture corporelle (body painting) remplaçaient l'habillement. De plus, ils indiquaient l'appartenance à une tribu, (encore !) le rang social (de nouveau), les actes de guerre et de chasse
Le tatouage était l'apanage des « chaman ou sorciers » qui revêtaient également les fonctions de médecins... Ils portaient comme tatouage des scènes religieuses et spirituelles.

 

En Europe, l'histoire du tatouage en Europe est assez floue, cette pratique se serait éteinte au Moyen-âge suite à la condamnation de l'Eglise qui considérait le tatouage comme une marque du démon.
Ce qui n'empêchera pas le tatouage de réapparaître au XVIIIe siècle grâce aux navigateurs qui vont ramener de leurs expéditions à travers le monde des souvenirs inscrits à jamais sur leur propre chair...

De nos jours la tatoo est à la mode et se porte comme un bijou, il est devenu sexy et érotique.

 

 

 

 

 


Create Your Own
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 08:53
UN CLIC SUR LA PHOTO POUR VOIR L'ARTICLE SUR L'HISTOIRE DU CACA OK ET LA SOIREE DU 03 MARS

Les Free Riders s’étaient donné RDV le dimanche 21 janvier au restaurant « le Capriccio » tenu par Dominique et Sylvie des aigles de la route.

Les 14 Free  Riders se sont régalés, bien mangés et bien bus toujours dans une ambiance chaleureuse.

En fin d’après midi, giselle et Roger offrirons la galette des rois, la frangipane et le champagne dans leur villa de Bar sur Loup.

C’est toujours avec beaucoup de plaisirs et d’amitiés de retrouver toute l’équipe d’amis qui composent les free Riders.

 

Voir L’Album photos de cette journée

28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 09:36

 

 

C'était la route des pionniers. Remplacée par des autoroutes et rayée de la carte, on ne l'emprunte plus aujourd'hui que par nostalgie et pour la beauté de ses paysages. Baptisée en 1926, la Route 66 fut la première route à 2 voies du pays, reliant les rives du lac Michigan et l'océan Pacifique.

 Elle commence à Chicago et traverse, au cours de ses 4000 kilomètres, 3 fuseaux horaires et 8 états (Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie) avant d'atteindre Santa Monica, près de Los Angeles.

Parce qu'elle traverse le centre de nombreuses villes, la route 66 devient The Main Street of America ( la Grande Rue de l'Amérique).
John Steinbeck l'appelle : the Mother Road.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Route 66 fut une route qui amena un changement rapide de l'Amérique.
Contrastant avec d'autres routes nationales de l'époque telles que la Lincoln , la Dixie , et d'autres, la Route 66 ne suivait pas une droite linéaire traditionnelle.
Elle reliait des centaines de communautés rurales de l'Illinois, du Missouri, et du Kansas à Chicago; permettant aux fermiers de transporter leur production pour une meilleure redistribution.
Cette configuration de la Route 66 a été particulièrement significative pour l'industrie du transport routier, qui était en concurrence dans les années 30 avec le rail.

Puis en periode de guerre(39/45) pour l'acheminement du materiel et des troupes qui se dirigeaient dans le pacifique contre le japon.

Cette route entre Chicago et la côte pacifique traversait essentiellement des plaines de prairies et profitait d'un climat plus tempéré que les routes nationales du nord, ce qui avait la faveur des routiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la Route 66 n'a plus d'existence « officielle », elle conserve un caractère mythique et est sans doute la plus connue des routes américaines. Il existe désormais des mouvements pour sa préservation, et les initiatives visant à y développer le tourisme sont de plus en plus nombreuses (ainsi, la route est à nouveau fléchée à plusieurs endroits sous le nom « Historic Route 66 »).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'itinéraire a été commissionné en 1926, utilisant autant que possible des portions de routes existantes. À l'époque, la route n'est goudronnée que sur 800 de ses 2 448 miles. Ce n'est qu'en 1937 que la route est goudronnée de Chicago à Los Angeles.

 

 

 

 

Durant l'après-guerre, la Route 66 constitue un itinéraire majeur autour duquel se développent de nombreuses villes comme Amarillo (au Texas), Albuquerque (au Nouveau-Mexique), Flagstaff et Kingman (en Arizona). Des centaines de motels, de cafés, de stations-services, d'attractions touristiques et autres "tourist shop" s'établissent le long de la route.

Avec le développement des autoroutes,(freeway, highway),  la Route 66 perd de son utilité. Là où elle subsiste (de nombreux tronçons ont été repris pour construire les autoroutes), son usage redevient majoritairement local. En 1984, le dernier segment de la 66 est "court-circuité" à Williams en Arizona.

Tous les petits commerces et villages qui vivaient de la 66 ont été abandonnés, figé dans le temps. D'innombrables villes fantômes (ghost town) longent ainsi la vieille route, toujours ouverte au voyageur aventurier.  

 

Je n'ai fait qu'une petite partie de la 66, une fois en 99, une autre fois en 2002,  pour moi, le plus intéressant va de Santa Fe jusqu'à la Californie c'est l'itinéraire le plus touristique, avec de nombreux parcs comme le Canyon de Chelly , Petrified Forest ,grand canyon, désert mojave,météor crater, qui se trouvent à proximité de la 66.

 

 

 

 

Les villes et villages sont beaucoup plus intéressants que dans le Nord avec des cités comme Taos et son village indien Taos Pueblo prés de Santa Fe  ville absolument magnifique avec ses constructions en Adobe. Puis Gallup (le coeur du pays Navajo), Flagstaff, Kingman, Seligman (berceau de la famille delgadillo), Williams (perché à plus de 2000 mètre d'altitude) sans oublier le petit village  western d'Oatman toujours très fréquentés par les bikers qui ont établie une belle concentre et son unique hôtel ou résida Clark gable. On peut faire un petit détour vers Sedona absolument magnifique. Mais la région de l'Arizona/Nevada est une pure merveille avec le grand canyon pas très loin ou la ville de Tucson avec son saguaro national Park et ses old Tucson studio, Monument Valley ou John Ford tourna ses plus beaux western.

 

Las Vegas, la vallée de la Mort , le lac Mead, Joshua Tree ou Mesa Verde compléterons une visite extraordinaire. Dans le Nord de la 66 seul Chicago présente de l'intérêt. Ville sublime pour son architecture de gratte ciel des années 20 au bord du lac Michigan, marque la porte de la 66, un arrêt indispensable au hall of blues le royaume de la musique débutera un voyage qui vous emmènera jusqu'à  St Louis, autre ville célèbre pour son arche visible de loin et un peu plus bas sur Amarillo ,le Cadillac ranch est une curiosité artistique , en cour de route on dormira dans un motel en forme de Tipi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors! Get your kicks on road 66.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce road Book vous conduira sur la 66 comme un guide du style Michelin ou routard mais,encore beaucoup plus complet avec les itineraires bien détaillés,les lieux à visiter,les motels et restaurants,les dates de pow wo et autres fetes.