Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur, festivités, balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr
 
biker06 est support
de la LRLN

51181562 p
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 11:28

 JANVIER-2012-2726.JPG

Nous allons nous pencher sur une des plus anciennes traditions de Nice et du Comté, je veux parler du Carnaval. Cette fête traditionnelle Niçoise remonte à la nuit des temps et a toujours été un des moments forts de notre pays. Il faut remonter à Nikaïa, qui a présidé aux origines de notre ville sur la colline du Château, cité fondée par des Grecs (ceux ci  s’étaient séparés d’une colonie de Phocéens  venus bâtir une cité plus à l’Ouest qu’ils appelèrent Massalia) qui avaient débarqué dans l’anse Saint Lambert (de nos jours, sous la  Tour Bellanda  à l’emplacement actuel de la plage du Castel).

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR LE CARNAVAL


20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 22:01

 JANVIER-2012-0236.JPG

La Fête du Citron mobilise une équipe de choc : plus de 300 personnes sont impliquées ! Agrumiculteurs, jardiniers, dessinateurs, métallurgistes…Une entreprise réalise les armatures métalliques des structures monumentales que le Service des Jardins de la Ville de Menton décore à son tour d’oranges et de citrons. Un million d'élastiques et 145 tonnes d’agrumes sont nécessaires à ce travail de titan. Les différentes étapes de la manifestation sont parfaitement synchronisées. Une fois les maquettes adoptées, la réalisation des structures métalliques est confiée à une entreprise de métallurgie. La difficulté est de réaliser des structures en acier à la fois solides, pour supporter le poids des fruits - trois à quatre tonnes pour un char - et souples pour épouser le mouvement, d’où l’utilisation de près de 15 tonnes d’acier doux. Pour ce faire, la Fête du Citron mobilise trois à quatre cent personnes pendant 5 mois.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR LA FETE DU CITRON 2012


18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 07:40

 JANVIER-2012-0051.JPG

Au fil de son histoire sa majesté carnaval a connu des mescluns cocasses. Au royaume du gigantisme burlesque, voila qu’en 1875 apparaît l’affaire des ratapignatas, les chauves souris attaquent (nom niçois du petit mammifères volant). La jalousie entre carnavaliers révèle une rivalité politique et de classes. A l’époque, le comité des fêtes récompense les plus beaux chars. Deux se disputent la timbale. D’un coté le char de Catherine Ségurane, héroïne Niçoise qui avait chassé les troupes franco turques de François 1er et de Barberousse et de l’autre le char de la Ratapignata de Jean Cuggia (Chat lui dans l’article). Le premier char est imaginé par des artisans du port, le second par des artisans de la rive droite du Paillon, autrement dit de la ville nouvelle. Pour le public, les Ratapignata méritent le premier prix. C’est pourtant Ségurane qui l’emporte. La ville se retrouve brusquement divisé en deux camps : les séparatistes, partisans de Catherine Ségurane et du rattachement à l’Italie et ceux favorables au « parti français » et aux bestioles volantes.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE