Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr
 
biker06 est support
de la LRLN

51181562 p
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 08:32

Dimanche Matin mon Papa accompagna ma Maman à l’Hôpital de Grasse. Et oui !! Ils avaient tout arrangé avec mon Grand Pa et ma Grand Ma pour que je naisse dans les Alpes Maritimes et pas ou mes parents habitent à Savigny sur Orge dans l’Essonne.
Dans la famille Giordano, on doit naitre en pays Grassois ou au comté de Nissa et pas ailleurs !! hi hi hi  Mon Grand Pa compte bien me faire connaître plus tard la Mythique équipe de la cote d’azur qui vient parait il de battre le PSG. Grand Pa m’a chuchoté à l’oreille qu’elle s’appelle L’Olympique Gymnastique Club de Nice.
En attendant de découvrir les chauds supporters de la cote d’azur, je me présente un peu :

Je m’appelle Célia et je pèse 3Kg 350, ils n’ont pas eu le temps de me mesurer car toute la famille dans la salle d’attente était pressée de me voir.


Il y avait bien sur mes Grands Parents Maternel Soso et Pat que vous connaissez à travers le blog des » Free Riders », mais aussi ma grand-mère paternelle Marie Thérèse accompagnée du frère à papa Christopher le fils à Marie Thérèse bien sur !!
J'ai tout juste 2 heures,je suis née à 17H44

Ma tante Jessica qui vient de se marier au mois d’Aout était en première ligne pour venir me voir. Elle ne s’appelle plus Giordano mais Henrotin, elle a parait il épousé un Ch’timi, mais Grand Pa dit qu’ils sont sympa dans cette région du Nord de la France. Il prétend me la faire découvrir en été car il fait moins froid. Il n’y aurait besoin que de 3 pulls en cette période. Et bien !! Il va m’en faire découvrir des choses mon Grand Pa.
Maman va bien,Papa aussi et Grand Ma m'a deja dans les bras

Il y avait aussi la Sœur à Grand Ma « Josiane » et Jean Marie son époux. Grand Pa raconte à tout le monde que je suis belle comme une star. Enfin ! Que je ne suis pas très loin pour monter les marches célèbres de la croisette.
j'ai encore beaucoup de mal à ouvrir les yeux

Qu’il va créer un parfum à mon nom puisque je me trouve dans la capitale mondiale de la parfumerie. Qu’il me couvrira de jolies fleurs car Mandelieu la capitale du Mimosa se trouve à proximité, qu’il m’emmènera en bateau sur les Iles de Lérins, puis me fera skier à Isola 2000 au dessus de Nice


J’ai compris que je suis dans une région bénie des Dieux. C’est pour cela qu’il m’appelle déjà sa petite princesse. A Monaco, ils n’ont qu’à bien se tenir !! Je sens que je vais être très gâtée. !! C’est à moi de jouer maintenant !!!

Maintenant qu'il a beaucoup parlé Grand Pa , il est tout emu de me prendre dans ses bras

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 08:05

VOUS AVEZ PAS ENCORE DEVINEZ ? BEN OUI ,C'EST LA BONNE NOUVELLE !! CELLE QUI ARRIVE UN BEAU JOUR DE VOTRE VIE.
ALORS CLIQUEZ SUR LE MAGASINE POUR LIRE L'ARTICLE
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 05:48

Une nouvelle rencontre de bloggeur est passée du stade virtuel à la relation physique. Non Non !! N’allez pas vous imaginez encore des trucs « olé olé » Mais tout simplement la concrétisation d’un RDV d’amis du blog qui sont devenus pour une journée des nouveaux free riders.

 

Après les rencontres de mon pote BarbuQ le célèbre biker de Normandie, de Domi l’alsacienne du sud et tout récemment d’André la Varlope, c’était au tour de la célébrissime Mamiekéké la Marseillaise et de son cricri d’amour accompagné de Sabine et Dimitri leurs enfants bordelais sans oublier Lumitra que j’avais déjà eu le plaisir de faire connaissance lors du salon du livre de Mouans sartoux lui-même motard.

Tout ce petit monde se retrouva dans mon humble bastide pour un déjeuner toujours aussi bien préparé par Soso. Passez-l’apéro, le repas puis les traditionnels bavardages de chaque convives sur la personnalité de chacun, il était temps de partir faire une petite balade pour faire découvrir l’arrière pays grassois à mes visiteurs qui ont car même fait 200 kms pour venir nous voir.

 


Un petit arrêt devant la stèle de Coluche à Opio s’imposait, puisque nous passions devant celle-ci, puis direction le village de Gourdon qui est perché sur un pic vertigineux et surplombe la vallée du Loup. Cet emplacement lui a valu le surnom de « Nid d'Aigle ». Il fait partie des 149 plus beaux villages de France, un panorama incomparable qui s'étale sur 80 km de Nice à Théoule.

 


Des chemins, des pavés, des donjons, un château, des arbres, des fleurs, le goût de miel et de lavande... des potiers aux couleurs de la Provence, des souffleurs de verres , des fabricants de pains d’épice, de fougassettes ou d’huile d’olive du pays , tout est regroupé dans ce petit village pour émerveillé les touristes venu du monde entier. Puis nous quittons le village pour redescendre sur Grasse la capitale mondiale de la parfumerie.

 


Vers le milieu du XVIème siècle, Catherine de Médicis, qui aimait tant s’entourer de décors étranges et d’un luxe rare, se lassa des parfums exotiques qu’elle faisait venir d’Orient à grands frais. Ayant ouï dire que les bords de la Méditerranée provençale recélaient les fleurs les plus odorantes, elle manda l’un de ses savants, le Florentin Tombarelli, afin que par son art il transforme ces pétales sauvages en essences précieuses. Les fleurs qui faisaient le charme de la région devinrent une source de richesse pour la petite cité bénie des dieux, la seule ville du monde où le mot «usine» évoque la poésie. J’ai choisi de leur faire visiter Fragonard car cette enseigne reflète à elle seule la magnificence de  la beauté florale.

 


La Parfumerie Fragonard est née à Grasse au début du siècle dernier. Sous la houlette des héritières de son fondateur, C’est une belle histoire de famille, de parfums et de femmes. Une histoire qui commence à Grasse en 1926, lorsqu’Eugène Fuchs ouvre une parfumerie à l’enseigne de Fragonard en hommage au célèbre peintre grassois. De père en fils et de fils en petit-fils, l’entreprise se développe. Ne se contentant plus de la vente directe, Fragonard exporte ses matières premières et fournit d’autres parfumeurs prestigieux comme Elisabeth Arden aux Etats-Unis. Aujourd’hui toutes les grandes marques sont produites à Grasse de Coco Chanel à Lanvin, de Dior à Yves Saint Laurent. Si un parfum n’est pas fabriqué par Molinard, Fragonard, Galimard, Robertet ou Mane, celui-ci n’est qu’une vulgaire copie. Grasse possède plus de la moitié des « Nez » du monde entier.

 


 








Le Nez

 Profession peu connue mais primordiale, le "Nez", ou parfumeur, invente des parfums. Il s'entoure de matières premières, d'une balance de précision et à force de dosage, de tâtonnements, arrive petit à petit à créer un bon parfum.


Il est à la fois un artiste et un technicien et son nez lui est plus utile que toutes les machines modernes. Un "nez" peut avoir en mémoire et reconnaître 3000 odeurs différentes. Devant son "orgue", (un laboratoire miniature) il compose ses formules et les sent sur de petites mouillettes de papier imprégnées de parfum.
Il travaille ses compositions pendant des mois, parfois des années jusqu'à ce qu'il trouve l'accord définitif. Son but est de créer une harmonie de senteurs comme l'on crée une harmonie de couleurs ou un thème musical.

 









On compte environ mille parfumeurs dans le monde et moins d'une cinquantaine d'entre-eux sont des Nez, c'est à dire des parfumeurs dont la créativité et l'originalité sont telles qu'ils sont capables de créer de vraies tendances.
Chaque usine s'attache le service d'un, deux ou trois parfumeurs. Grasse en est l'école principale et il n'est de Nez qui ne soit natif de Grasse ou bien passé par la parfumerie grassoise.

 


Sabine n’ayant pu résister à l’achat d’un parfum qui rehaussera un peu plus son immense beauté, c’est vers 19h que tout se petit monde se félicitera d’avoir passé ensemble une merveilleuse journée en se promettant de se revoir pour compléter la découverte des nombreuses balades de l’arrière pays grassois. C’est avec beaucoup de bonheur  que nous avons fait la connaissance de Renée, Christian, Sabine, Dimitri et jean Louis que je reverrai avec plaisir au salon de la photo de Mouans-Sartoux car il est un amateur plus qu’éclairé, il n’y a qu’a voir les photos qu’il a fait sur son site.