Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr
 
biker06 est support
de la LRLN

51181562 p
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 07:51

 

 

 

 

 





ANCIEN ARTICLE PROGRAMME PENDANT MES VACANCES US

L'Amérique me manque en ce moment, et je sens  que  la petite discorde envenimé à cause des diversions des présidents Chirac et bush est en train de disparaître de l'opinion générale. 
 

Nous avions l'habitude de fabriquer des bottes pour qu'elles entrent dans des etriers, maintenant nous les faisons pour qu'elles enfoncent la pédale de frein d'une Harley Davidson.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les bottes de cow boy étaient faites spécialement pour des hommes qui montaient à cheval toute la journée et qui pourchassaient le bétail d'un bout à l'autre du pays.

Les bouts pointus étaient conçus pour s'enfiler rapidement dans les étriers ; les talons biseautés pour se planter dans le sol quand une bête se trouvât prise au lasso ; les renforts de semelle en aciers étudiés pour résister à la pression de l'animal qui tire pour se libérer et à la force inversement proportionnelle du cow boy qui force de son coté  pour arrêter la vache.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Quand aux tiges, elles protégeaient les jambes du cavalier contre le frottement de la selle ou les morsures des serpents à sonnette. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Puis devint une république au chant de « remember fort Alamo » de notre ami David de croquetagne plus connu sous le nom de Davy Crockett. Mais revenons à nos moutons, eux non ! Nos vaches. Avant la révolution mexicaine, notre empereur NapoleonIII aidait son pote (empereur lui aussi) Maximilien. Les troupes napoléoniennes possédaient déjà des bottes venues de France (comme le jean de Nîmes) Et comme les mexicains étaient des experts pour travailler le cuir, il ne leur fallu pas longtemps pour adapter une santiag qui correspondrait au travail des haciendas ou des ranch. La botte des cow boys venait de prendre jour. Voila pour la légende, si quelqu'un a une autre version, il peut me la soumettre dans les commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

  

Je vous expliquerai (la prochaine fois) pourquoi le village de barcelonnette dans les alpes de haute Provence fait chaque année une fête mexicaine et pourquoi, bon nombre de ses citoyens sont d'origine franco mexicaine à cause de la bonneterie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui les bikers et les rockers de tout âge ont adopté ce style western qui correspond bien au look de dur à cuire. Les films de John Wayne ou de Gary Cooper ont perpétué la légende de la santiag à tout jamais comme une mode à part entière qui existe depuis 200 ans car les bottes comme pour les Harley se customisent et sont faite pour rêver même si J.P Gautier les a un peu trop féminisés.

 

 

 

 

 

  

 

 Comme pour le stetson, le Wrangler  ou une Tom Taylor (boucle)  la tiag de Justin sera une icône américaine. 

 

 













Quelques autres marques prestigieuses comme Nocona, Lucchesse, Durango continuent la tradition.

Deux grandes marques dominent l?univers des bottes Américaine, l'une se trouve à El Paso c'est Tony Lama, l'autre se trouve à Fort Worth prés de Dallas (que je connais bien pour m'y être rendu) c'est Justin. 

Donc, à l'origine les bottes étaient uniquement des instruments de travail.  

Mais qui a inventé cette santiag ? La légende veut que le Texas pays ou encore actuellement la production est la plus importante soit à l'origine de cette botte.   

Vous savez tous que le Texas avant de devenir un état de l'union appartenait au Mexique.  

Depuis 2002, je ne me suis plus rendu aux états unis et je sens « à nouveau » que le pays me rappelle.  

C'est donc une nouvelle fois un sujet sur la culture de ce territoire qui va être abordé.  

Cette phrase résume à elle seule toute la grande histoire des bottes et de tout l'ouest Américain qui, bien sur, comme toutes les grandes sagas commencerait par : il était une fois ..... les bottes.

11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 06:27

Aux Etats-Unis, on continue de réaliser des westerns, moins que par le passé et plus pour la télévision que pour le cinéma : le genre est toujours présent et non pas mort comme on a bien voulu le dire. Non seulement on réalise toujours des westerns au début du XXIe siècle, mais la production qui est d’une autre nature que celle du passé est tout aussi passionnante et plus sensible sur les réalités du génocide indiens et leur rend enfin hommage. Pour toutes ces raisons et aussi parce que le western paradoxalement est aujourd’hui mal connu en France (peu d’ouvrages ont été publiés sur le sujet ces vingt dernières années), il m’a paru nécessaire d’y revenir pour rappeler le passé glorieux de cet art. Le western ne se limite pas à quelques grandes figures disparues (acteurs, réalisateurs…) ni d’ailleurs à l’épisode somme toute bref du western italien. Retrouvez avec moi quelques films rares mais qui sont des chefs d’œuvres de cette époque révolue !
CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR VOIR LA SUITE DU REPORTAGE

7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 09:42


Un avant gout de route 66 pour Gilbert et Nicole qui reviennent d'une semaine de voyage dans la big apple.
Ce sont des habitués des etats unis puisque l'année derniere ils avait deja fait le black hills rally qui est la mecque de la nation Harley Davidson pour les puristes de la marque , puis tout pret de nous au mois de Mars , ils sont allés à Daytona pour la bike week qui est le grand carnaval des bikers du monde entier.
Les voici au mois de Juin de retour de New york pour vous donner les dernieres infos de cette ville magique.

UN CLIC SUR LE STATUE DE LA LIBERTE POUR VOIR LA SUITE