Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr
 
biker06 est support
de la LRLN

51181562 p
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 23:34

PHOTOS-2014-2727.JPG C’est vers les années 1880, bénies entre toutes, qu’apparut dans le paysage mandolocien  "l’or jaune" d’un végétal baptisé mimosa. Depuis des lustres, Mandelieu-La Napoule vit au rythme de la floraison de cette fleur australe. Le mimosa, véritable "soleil d'hiver", est célébré, tous les ans en février, au travers d'une grande liesse populaire; période durant laquelle ces petits soleils illuminent nos collines et enivrent de ses effluves les sens des résidents. Dès l’origine, les parfumeurs de Grasse s’étaient intéressés à ces « petites grappes jaunes » qui diffusaient dans l’air ambiant d’agréables odeurs. Des essences en avaient été extraites qui étaient  entrées bien vite dans la composition des parfums.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR LA FETE

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 16:16

PHOTOS-2014-0171.JPG Aujourd'hui, je vous emmène dans le parc naturel forestier de la Croix des Gardes. C'est ici qu'a été introduit le mimosa pour la première fois en France. Quand Napoléon, alors 1er consul, décide d’envoyer par mer une grande expédition afin de prendre pied sur la côte sud de l’Australie, encore inexplorée et qu’on appelle «Nouvelle Hollande», il ignore le trésor qu’en ramèneront ses marins. Et Cannes est encore à mille lieues d’imaginer la fortune qu’elle en tirera un siècle plus tard. Le premier Acacia dealbata est planté à Cannes en 1864 dans les jardins du Château de la Bocca  par l’horticulteur Gilbert Nabonnand. C’est ainsi que le mimosa apporta, en compagnie d’autres espèces subtropicales, une touche exotique aux jardins des somptueuses résidences que de riches hivernants érigent sur la Côte d’Azur en cette fin de 19e siècle ...

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE

26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 06:35

PHOTOS-2014-1578.JPG La villégiature hivernale sur la Riviera se développe au XVIIIe siècle, tout d’abord à Nice, cité importante du littoral azuréen. Mais c’est à Cannes, que par un heureux hasard, s’arrêta et se fixa un beau jour de 1834, Lord Brougham charmé par ce petit port de pêcheurs; il découvre loin des brumes londoniennes, un climat très doux l’hiver et une baie délicieuse. Avec l’arrivée du chemin de fer en 1863, Cannes s’agrandit. Les palaces s’alignent sur la Croisette ou s’installent au milieu de grands parcs sur les collines avec une vue imprenable sur les îles de Lérins et l’Estérel. C’est un tourisme aristocratique qui arrive, englobant membres de la noblesse, la haute bourgeoisie et de riches hivernants. Une grande partie des visiteurs appartient aux familles régnantes d’Europe.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR CONTINUER L'ARTICLE