Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis Je ?

  • : FREE RIDERS DU 06
  • : Infos culture Nice Cote d'Azur , balades et voyages en moto pour visiter un lieu, une région, un pays. Visite touristique de la Cote d'Azur et de la Riviera, des Alpes Maritimes, de l'Italie, des USA, du Maroc en Harley Davidson, de l'Asie.
  • Contact

NEWS & PROGRAMME

VOUS VOULEZ
PARLEZ
AU WEBMASTER

riderfree@orange.fr
 
biker06 est support
de la LRLN

51181562 p
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 13:30

UN CLIC SUR LA PHOTO POUR VOIR L'ARTICLE

 

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 13:37

 LYNYRD SKYNNYRD

 

En 1974 L'Amérique commence à découvrir ce groupe bien de chez eux, revendiquant l'Old South et tout ce qui tourne autour. La machine Lynyrd est lancée.

On y retrouve bien sûr Sweet Home Alabama, mais aussi un éventail des meilleurs chansons du groupe (citons par exemple 'Needle and the Spoon', 'Workin for MCA' et j'en passe). Les ventes de disques augmentent, le groupe commence à suivre un rythme effréné marqué par l'alcool, la drogue, le sexe, tous les abus connus. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le whisky coule à flot, les concerts s'enchainent toujours à un rythme infernal. Leur manager décide de reprendre les choses en main, et change de producteur. Il en ressort un album, Gimme Back My Bullets en 1976. Un troisième guitariste est intégré, c'est Steve Gaines, frère de Cassie Gaines, choriste de Lynyrd.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grace à lui, le groupe reprend confiance, les concerts s'enchainent de mieux en mieux. Ils enregistrent un disque, One More From The Road, qui restera dans les annales comme ce que Skynyrd a fait de mieux au niveau Live. Ce disque est un concentré de morceaux légendaires, associé à une équipe de musiciens imparable : Ronnie Van Zant au chant, Allen Collins, Gary Rossington et Steve Gaines aux guitares, Léon Wilkeson à la basse, Billy Powell aux claviers et Artimus Pyle à la batterie. On retrouve sur cet album  la version 'Définitive' de Free Bird. Les 14 minutes de la chanson suffisent à peine à y contenir l'énergie et la puissance qu'elle libère.

Le 17 octobre 1977, sort Street Survivors, témoignage de la féconde participation entre Van Zant et Gaines, qui va enfiler les standards sur ce disque, désormais légendaire, pour beaucoup de raisons. Le groupe a atteint une maturité, ainsi qu'une formation stable, bien rodée.

On découvre sur ce disque d'autres classiques, tels que What's your name, ou encore That Smell. Les disques continuent à se vendre, bref, tout va pour le mieux pour Lynyrd Skynyrd.

L'avenir leur appartient. Malheureusement, le destin en a choisi autrement, et a transformé ce groupe en Légende. Le 20 octobre 1977, le petit avion qui les amenait de date de tournée en date de tournée s'écrase dans les marais du Mississippi. Ronnie Van Zant, Steve Gaines et Cassie Gaines sont tués. Ainsi que le manager Dean Kilpatrick. La tournée, ironiquement baptisée Tour of the Survivors, s'arrête en plein triomphe, ainsi que le destin de Lynyrd Skynyrd.

Les rescapés du groupe, tous très marqués, se remettent de leur blessures. Ils s'attellent ensuite à regrouper et à remixer les inédits de Lynyrd enregistrés. Il en résulte, un album, Skynyrd First....and Last.

En 1987, Rossington, Powell et Wilkeson se retrouvent pour remixer d'autres inédits de Lynyrd, des Lives, des démos, pour sortir Legend. L'album sera la base d'une tournée longtemps espérée, le Tribute Tour, regroupant Rossington, Powell, Collins, Wilkeson, King ainsi que Randall Hall. Le chant héritera à un jeune frère de Ronnie, Johnny Van Zant. La machine est relancée et suit maintenant son petit bonhomme de chemin, avec quelques changement de membres, pour arriver de nos jours à une formation composée de Johnny Van Zant, Gary Rossington, Léon Wilkeson, Billy Powell, et 2 'nouveaux aux guitares', Rickey Medlocke, batteur-chanteur de Lynyrd aux premières heures, et Huguie Thomasson, guitariste des Outlaws. Gageons qu'avec cette nouvelle formation, le groupe continuera de perpétuer la légende, qui a failli s'éteindre en 1977.

C'est le groupe qui a le plus de « Guitar Hero » c'est-à-dire de virtuose de la guitare électrique et de riff mémorable.  

 

15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 10:10

 GHOST RIDER LE FILM

Pour sauver son père victime d'un accident, le cascadeur Johnny Blaze a vendu son âme au diable. Mais ce marché a un prix qu'il ne tarde pas à découvrir : humain la journée, il devient le Rider la nuit, un chasseur de primes traquant les âmes échappées de l'enfer. Lorsque Roxanne (Eva Mendes) est menacée, Johnny décide d'utiliser ses pouvoirs pour se retourner contre son Maître...

 

    
Ghost Rider, avant d'être un long métrage, était un personnage de comic-book dont les aventures étaient publiées aux Editions Marvel Comics. Créé par Gary Friedrich et Mike Ploong en 1972.

 

Pour Nicolas Cage, le personnage de Ghost Rider est différent des autres super-héros connus. Il explique : "Il se distingue de personnages comme Clark Kent (Superman) et Peter Parker (Spiderman) parce qu'il n'accepte pas sa nature. Il s'efforce d'échapper aux forces obscures qui se sont emparées de lui. Ghost Rider est différent des super-héros comme Batman, Spiderman ou Superman car il est le seul à appartenir à deux mondes bien distincts : celui des ténèbres et celui des vivants. J'aime le paradoxe et le mystère qui entourent sa vie. Mi-homme, mi-démon, c'est aussi un motard, ce qui lui donne un côté années 1970 dont je voulais m'amuser."

   

L'acteur Peter Fonda, célèbre pour sa prestation dans Easy Rider, incarne le méchant Méphisto dans Ghost Rider. Un choix on ne peut plus logique, la moto tenant un rôle essentiel dans les deux films. Le réalisateur Mark Steven Johnson explique : "Peter Fonda incarne Méphisto. J'ai d'abord pensé à lui parce que sa prestation dans Easy Rider l'avait déjà associé au monde de la moto. Pour moi, c'était un peu Captain America (son personnage dans Easy Rider) contre le Rider. D'ailleurs, le chopper que conduit Johnny Blaze est une réplique exacte de celui de Captain America. C'est un clin d'oeil, une réplique - "Sympa ta moto, Johnny" - et deux univers qui se rencontrent."

 

 

 

 

 

 

Voici donc ! Ce film tant attendu par les bikers qui va être diffusé sur les écrans de vos cinémas de quartier le 21 février. Espérons que ce ne soit pas un nanar de plus sur les films de motards. Si je pense que Nicolas cage est un très bon acteur et à toujours fait des films de qualités, je n'en pense pas autant de Peter fonda qui a souvent participé à des séries B de mauvaises réalisations. Enfin ! Pour l?instant c'est le seul film biker à l'horizon car, la réalisation de » Easy rider the sequel » ou l'on avait participé lors du festival du film 2005 ne verra sans doute jamais le jour.

LA BANDE ANNONCE DU FILM

 

QUELQUES PHOTOS DU FILM
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LES PHOTOS DE LA SUBLIME EVA MENDES